je regarde pour les femmes avec de l'argent pour me tenir

Perso je ne regarde pas n'importe quelle scène.
Eric Guillaud, regarde les filles, de François Bertin.Cest déjà un peu plus rock, un peu plus charnel, plus proche finalement de lalbum de François Bertin.Jaime regarder les filles de Patrick Coutin. .Votre homme nest pas un cas isolé, ils sont nombreux à regarder les femmes, on peut même dire que rencontres nord sud imea cest dans leur nature.Suivre 9 réponses.Il arrive parfois que les yeux de votre mari se posent sur une autre femme.Vous les femmes, vous le charme, Vos sourires nous attirent nous désarment, Vous les anges, adorables ».C'est-à-dire, que quand on marche dans la rue, il regarde où il va bien entendu et il regarde les gens qu'ils croise.Qu'est-ce que j'ai fait?"!Amicalement, Votre coach lorsque votre mari regarde les autres femmes.
Il y a ma mère, ma sœur, ma grand-mère, mon institutrice, ma prof de dessin, et bien sûr mes amoureuses.




Certes, le faire quand vous êtes à ses côtés est condamnable mais peut on vraiment le blâmer pour avoir simplement regardé?On a tendance, lorsquon est dans une relation depuis longtemps à négliger son image.Sur près de 300 pages, on le voit tomber raide dingue amoureux dune quantité invraisemblable de femmes, à commencer par sa mère, puis dune speakerine de TF1, puis dune vraie poupée Barbie en plastique, puis de sa maîtresse (décole puis dune infirmière, puis de la soeur dun copain, puis.Votre homme ne vous a peut-être pas dit que telles ou telles choses lui plaise, en découvrant cela, vous allez pouvoir charmer votre mari.Parfois, c'est même moi qui le taquine en lui disant Tu crois que j't'ai pas vu?" et à lui de me répondre : "Ben quoi?Faire une crise de jalousie à chaque fois que votre mari regarde les autres femmes ne résoudra pas votre problématique.Il est compréhensible de se sentir vexée lorsque que son mari regarde les autres femmes, mais existe-il une solution pour éviter quil agisse ainsi?Bon, je ne sais pas si cette intrusion musicale dans cette présente chronique fera plaisir à François Bertin mais oui, je dois lavouer, son album ma immédiatement fait revenir en tête cette chanson du grand Julio Iglesias.
Je termine par la rencontre de la femme ultime!
Enfin si, un peu quand même, parce que son album le mérite.




[L_RANDNUM-10-999]