femme cherche homme dans d f

Cela est saisissant dans la peinture ; elles sont facebook comme site de rencontre pourtant aussi capables que nous den saisir le côté technique et elles cultivent assidûment cet art, sans pouvoir se faire gloire dun seul chef-dœuvre, parce quil leur manque justement cette objectivité de lesprit qui est surtout nécessaire.
Suspendez-les sous mes yeux, comme autant de thermomètres des moindres vicissitudes des mœurs et des usages.
On devrait prendre pour règle cette sentence de Napoléon Ier : «Les femmes nont pas de rang.» Chamfort dit aussi très justement : «Elles sont faites pour commercer avec nos faiblesses, avec notre folie, mais non avec notre raison.
Négligée de son époux, délaissée de ses enfants, nulle dans la société, la dévotion est son unique et dernière ressource.Lhomme sefforce en toute chose de dominer directement soit par lintelligence, soit par la force ; la femme, au contraire, est toujours et partout réduite à une domination absolument indirecte, cest-à-dire quelle na de pouvoir que par lhomme, et cest sur lui seul quelle exerce une.Il ne suffit pas de parler des femmes, et den parler bien, monsieur Thomas, faites encore que jen voie.Le souverain bonheur les fuit entre les bras de lhomme quelles adorent.Cest de lorgane propre à son sexe que partent toutes ses idées extraordinaires. Pour réussir dans cette entreprise la pure réflexion et la raison ne donnaient pas de garantie suffisante.Mais que peut on attendre de mieux de la part des femmes, si lon réfléchit que dans le monde entier, ce sexe na pu produire un seul esprit véritablement grand, ni une œuvre complète et originale dans les beaux-arts, ni en quoi que ce soit.Rien de plus contigu que lextase, la vision, la prophétie, la révélation, la poésie fougueuse et lhystérisme.On a demandé si les femmes étaient faites pour lamitié.Ils seront, le moment venu, quoiquil arrive, impitoyablement écrasés.Ce qui distingue lhomme de lanimal cest la raison ; confiné dans le présent, il se reporte vers le passé et songe à lavenir : de là sa prudence, ses soucis, ses appréhensions fréquentes.Les hommes jeunes, beaux, robustes, sont destinés par la nature à propager lespèce humaine, afin que celle-ci ne dégénère pas.Le quiétisme est lhypocrisie de lhomme pervers, et la vraie religion de la femme tendre.Cela fait longtemps que je nai pas embrassé un homme.».Il ny avait quun dédommagement à vos maux ; et si javais été législateur, peut-être annonces de femmes cherchant un homme de naples leussiez-vous obtenu.
Ce point sétend sans mesure ; et, pour devenir folle, il ne manquerait à la femme passionnée que lentière solitude quelle recherche.
On a mis tant dimportance à la galanterie, quil semble quil ne reste aucune vertu à celle qui a franchi ce pas.




Elle paraissait sen frapper ; mais elle esquivait aux coups quelle se portait avec une prestesse si singulière, quelle avait persuadé à ses compatriotes que cétait un dieu qui la rendait invulnérable ; et voilà sa personne sacrée.Le mariage est un piège que la nature nous tend.Où trouve-t-on de véritables monogames?À cause de la faiblesse de leur raison, tout ce qui est présent, visible et immédiat, exerce sur elles un empire la publicité pour les femmes enceintes contre lequel ne sauraient prévaloir ni les abstractions, ni les maximes établies, ni les résolutions énergiques, ni aucune considération du passé ou de lavenir.Quand on écrit des femmes, il faut tremper sa plume dans larc-en-ciel et jeter sur sa ligne la poussière des ailes du papillon ; comme le petit chien du pèlerin, à chaque fois quon secoue la patte, il faut quil en tombe des perles ;.Plusieurs femmes mourront sans avoir éprouvé lextrême de la volupté.
Une jeune fille qui a failli sest rendue coupable de trahison envers tout son sexe, car si cette action se généralisait, lintérêt commun serait compromis ; on la chasse de la communauté, on la couvre de honte ; elle se trouve ainsi avoir perdu son honneur.
Lorgueil est plus leur vice que le nôtre.




[L_RANDNUM-10-999]